Le foot mouansois sur L’ÉQUIPE !

  • 6 septembre 2018
  • Club
  • 0
  • 816 Views

MOUANS-SARTOUX (ALPES-MARITIMES)

C’est une jolie petite ville de 10 000 habitants, située entre Grasse et Cannes, son club de foot compte six cents licenciés, dont 100 filles et trois cent soixante jeunes, deux terrains synthétiques. Le prix de la licence, équipement compris, est l’un des moins cher du coin : 190€ au premier enfant, 160€ au deuxième et 50€ au troisième. Hier pour la rentrée, c’était la cohue. Quel terrain, quelle heure, quel coach, quelle tenue et quel vestiaire ? Claude Rondeau (69 ans), l’entraîneur général , a reçu les gamins toute l’après midi, des moins de 6 ans (nés en 2013) aux moins de 17 ans. Avec un voix stentor et des principes de base.  << L’idée est de ne refuser personne et que chaque gamin trouve sa place pour jouer le week-end. À l’entraînement, on veut que chacun ait un ballon pour travailler sa technique. Des moins de 6 ans aux moins de 10 ans, c’est un éducateur pour 10 gamins ; à partir des moins de 11 ans, j’ai un éducateur pour 13 enfants. >>

À l’arrivée, 32 entraîneurs bénévoles (défrayés au tarif

minimum) viennent encadrer les petits joueurs de Mouans. Hier, sous un soleil de plomb, ils étaient 46 joueurs âgés de dix à onze ans , pour 46 ballons. << Celui qui ne se mouille pas la tête ne joue pas >>, rappelle un coach. 

L’effet coupe du monde ? << On le ressent à chaque fois que la France fait un bon parcours, affirme M. Rondeau, entraîneur à Mouans depuis 14 ans. Ce matin (hier) le téléphone n’a pas arrêté de sonner, je savais qu’on serait débordés. On a environ trente nouveaux joueurs de plus que la saison passée, des moins de 6 ans aux moins de 9 ans. En moins de 6 ans ils étaient dix l’an dernier, ils sont déjà vingt et un. >>

Leurs souvenirs de coupe du monde, à ces débutants ? << France-Argentine (4-3), c’était le plus beau match sourit le petit Paco Parent-Richard, six ans, maillot du Brésil sur le dos et incollable sur le parcours des Bleus. Mes joueurs préférés ? Ronaldo, Pavard et Cavani. >> Au box-office français Mbappé et Griezmann sont loin devant. Pas un mot sur Lloris ou Pogba. << Ils veulent tous imiter Mbappé, sourit leur entraîneur, il n’y a que les attaquants qui les intéressent. >> C’est l’histoire du foot.

REGIS TESTELIN

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.